Les bois pliés

 

 

La matière  se plie et se déplie, s’étend, se contracte, se froisse, et se déploie. La matière en est le médiateur. Le corps s’y reconnait, s’y ressent dans une consistance, un grain… à fleur de peau…. La sculpture de Caroline Strande traduit des sensations mémorisées  de tensions  et souplesses d’un corps fragile. Faut-il toujours se plier à tout ?  Ou se compresser pour prendre si peu de place ? Et l’âme n’est –elle pas pleine de plis obscurs ? « Mis-en-plis », « mis-sous plis », « inflexions », « Extension »… Dans une rigueur géométrique « origami », Caroline Strande  teste les limites du bois.

crédit photo : Arnaud Bertereau – Agence Mona

bois de rose

photo Arnaud Bertereau

10685424_553906914743141_9045986169395401100_n10411186_553906621409837_6706381926798168921_n10509644_553906711409828_3493876100603538754_n1904142_553906814743151_2039727284212538358_n10665089_553906904743142_1335320067170855630_n8R7B7128mise en plis - tilleul

mise en pli

 

 

 

 

64marieboulin |
CG |
patchwork créations |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | christianemeder
| ellec
| UNE VIE D'ARTISTE